La foire aux jeunes filles du mont Gaina

Le plus grand rassemblement folklorique de Roumanie a lieu tous les ans, le 20 juillet, sur le plateau du mont Gaina (qui signifie" poule" en roumain), à 1484 m d'altitude, accessible à partir de la commune d'Avram lancu. Cette fête ancestrale des " Moti ", habitants du pays de l'Aries, dans les Carpates occidentales (Apuseni), offrait traditionnellement l'occasion aux jeunes filles, superbement parées, d'être choisies comme épouses par les jeunes hommes célibataires. Les jeunes mariés se voyaient offrir des oeufs peints en or, en souvenir de la légende selon laquelle la poule symbolisant la montagne pondait des oeufs d'or qui, cassés, auraient répandu de l'or dans l'Aries. La légende prend tout son sens dans cette région d'exploitations aurifères millénaires.

Aujourd'hui, la foire aux jeunes filles est suivie d'un spectacle folklorique, connu sous le nom de « Sus pe muntele Gaina » (au sommet du mont Gaina), qui rassemble plusieurs dizaines de milliers de personnes. On peut voir des bergers sonner le buccin, image symbolique des monts Apuseni, des danseurs vêtus de beaux costumes populaires et des artisans présentant leurs produits, notamment objets en bois sculpté. Une messe religieuse a lieu au pied de la Croix de lancu (Crucea lancului), érigée à la mémoire d'Avram lancu, chef de la révolution de 1848 en Transylvanie. Signe de modernité, les concerts de musique pop et rock complètent aujourd'hui cette fête haute en couleurs.

Le folklore et l'art populaire

Les traditions populaires roumaines sont restées très vivantes. Bien au-delà des spectacles folkloriques pour touristes (dont certains sont de qualité), on peut découvrir ces traditions populaires issues de la vie paysanne, dans plusieurs régions des Carpates :
Maramures, Neamt, Pays de l’0as, Fagaras, etc.

Le costume populaire
Le costume populaire roumain rappelle les habits des Géto-Daces, les ancêtres de Roumains. Ils sont encore portés dans certaines régions, à l'occasion des fêtes. La blouse féminine brodée qui harmonise avec finesse les couleurs (rouge, noir et blanc), a inspiré à plusieurs reprises Matisse.

Les coutumes traditionnelles
La civilisation pastorale (dont la ballade populaire « Mioritza" en est l'expression la plus symbolique) est unique en Europe. On pratique encore la transhumance selon les coutumes ancestrales, au son des vieux instruments de musique (flûte a bec, flûte de Pan buccin, cornemuse). Cela occasionne des fêtes animées : « Sâmbra oilor », fête foraine du départ des moutons aux alpages, « Nedeile », fête du berger avec chants et danses. Les bergeries sont souvent un lieu d'accueil pour les randonneurs où l’on peut déguster des produits régionaux. Les coutumes les plus représentatives sont cependant liées aux grandes fêtes religieuses (Pâques, Pentecôte, Noël) ou aux grands événements de la vie (mariage notamment). A Noël, les jeunes célibataires, déguisés et masqués (chèvre et ours en Moldavie, cerf en Transylvanie, ... tous symboles de fécondité) font, en cortège de danse, le tour du village, alors que les enfants chantent des « colinde » (chants de bons voeux) en agitant une couronne de fleurs et de rubans bariolés (« sorcova ») et en poussant une petite charrue (« plugusorul »), signe de richesse.

Les danses et les chansons

Les danses populaires sont très entraînantes : « hora » (la ronde), « perinitza », « calusarii » (de cal, cheval), etc. Cette dernière est une danse magique, plus fréquente entre l'Ascension et la Pentecôte. Les danseurs, vêtus de costumes traditionnels et parés de rubans, fleurs et clochettes, frappent la terre avec un bâton, en signe de purification. La chanson traditionnelle, appelée « doïna », est une romance poétique. Elle est si ancrée dans l'âme roumaine qu'elle a donnée l'un des prénoms féminins les plus répandus. Gaie et nostalgique à la fois, la fête ou la foire populaire est aussi une occasion pour ceux qui perpétuent l'artisanat (poterie, céramique, peinture sur verre, objets tressés ou sculptés en bois, tapisseries, ...) de faire connaître ou de vendre leurs produits.

Office de Tourisme de Roumanie

www.guideroumanie.com


info@guideroumanie.com





Date

Jeudi 25 Mai 2017

 

Heure

Paris :  06h53

Bucarest : 7h53