A l'hôtel

La classification se fait en étoiles, de 1 à 5. Le parc hôtelier s'élève au niveau des standards européens. À commencer par l'hôtellerie haut de gamme dont Bucarest est très bien dotée. Certains hôtels 1 et 2 étoiles, heureusement de plus en plus rares, ont encore des progrès à faire concernant la propreté, l'accueil ou l'état de la plomberie.
À Bucarest, compter entre 100 et 450 € une chambre double en 4 ou 5 étoiles ; 70 à 105 € en 3 étoiles ; 30 à 70 € en 2 étoiles.

En province, ces prix peuvent baisser de 10 à 30%.
La plupart des hôtels disposent désormais d'une adresse électronique et le personnel d'accueil parle souvent plusieurs langues étrangères.

En motel et en pension

Ces établissements de 4 à 20 chambres apparaissent depuis quelques années, notamment à proximité des villes, des grands axes routiers et des sites touristiques. La qualité est inégale, mais reste globalement excellente pour le prix demandé (autour de 20 € la chambre avec petit- déjeuner).

En cabana

Généralement située dans les montagnes, dans un cadre superbe et au départ d'itinéraires de randonnée, la cabana peut être un refuge sale et inconfortable comme un délicieux chalet de montagne. Les prix varient selon le confort : entre 5 € la nuit en refuge et 45 € la chambre en chalet.

Chez l'habitant

Généralement située dans les montagnes, dans un cadre superbe et au départ d'itinéraires de randonnée, la cabana peut être un délicieux chalet de montagne. Les prix varient selon le confort : entre 5 € la nuit en refuge et 45 € la chambre en chalet.
Authenticité et convivialité garanties.
Grâce aux rencontres de hasard ou au bouche-à-oreille, vous pourrez loger occasionnellement chez des Roumains. C'est la Roumanie profonde et si attachante qui s'ouvre au voyageur; les contacts avec les logeurs sont souvent chaleureux.

L’hébergement chez l’habitant s’est développé dans tout le pays dans le cadre de gîtes ruraux homologués par le tourisme international : "retea turistica" géré par l’Association Nationale du Tourisme Rural, Ecologique et Culturel de Roumanie (ANTREC). Il est organisé selon un barème de 1 à 3 « marguerites ». Le niveau 1 signifie en général que l'équipement sanitaire est limité (ce qui n'empêche pas d'y trouver une grande propreté) et que les WC sont dans le jardin; 2 marguerites équivalent à un bon niveau (salle de bains commune); le niveau 3 indique une salle de bains pour chaque chambre.
Le coût en demi-pension avec salle de bains et WC varie de 11 à 22 € par personne, le plus cher n'étant pas forcément le gage du meilleur accueil. Certaines maisons donnent le prix de la chambre (ex. : 11 € pour 2 personnes) auquel on rajoute le prix du petit déjeuner et du repas du soir (entre 3,5 et 5 €).

••• Une bonne idée: certains monastères reçoivent le voyageur à des prix corrects.

En hôtel flottant

Sur les principales voies du delta du Danube, des barges ont été transformées en hôtel (ponton dormitor). Une formule originale qui revient cependant assez cher (50 à 90 € par jour en pension complète).

En camping-car

Il est facile de trouver une cour de ferme ou un verger clôturé. Il suffit souvent de s'arranger avec un propriétaire de chambres d'hôtes, qui, le cas échéant, vous indiquera volontiers une adresse dans le voisinage. Les paysans prêtent facilement un bout de verger pour une nuit ou davantage. Votre camping-car se trouve en sécurité et vous pouvez partir en balade sans souci.


Télécharger le Guide des Hôtels : ici

Office de Tourisme de Roumanie

www.guideroumanie.com


info@guideroumanie.com





Date

Mardi 22 Août 2017

 

Heure

Paris :  11h10

Bucarest : 12h10