Santé / Précaution sanitaire

Le risque de revenir malade d'un voyage en Roumanie est quasiment nul, mais certaines précautions s'imposent.

Chaque ville dispose d'un hôpital (spitac) et de pharmacies (farmacie) bien fournies.
À la campagne, les soins ordinaires peuvent être assurés au dispensaire (dispensar) du village.
Le personnel médical est très bien formé et souvent polyglotte.

  • Attention aux moustiques. Dans le delta du Danube, dans le Banat et dans les plaines valaques ou moldaves, les moustiques sont virulents, mais ne colportent pas de maladies graves.
    Pour ne pas se laisser dévorer, autant utiliser des produits qui éloignent l'animal.
  • Services d'urgence. Dans chaque village se trouve au moins un médecin. Disposant d'hôpitaux et de cliniques privées, les villes sont bien dotées en pharmacies, certaines restant ouvertes 24h/24.
  • Vaccination. Aucun vaccin n’est obligatoire pour l’entrée en Roumanie. Pour autant, il est conseillé de mettre à jour les vaccinations traditionnelles telles que : tétanos, poliomyélite, hépatite B, diphtérie. Le vaccin contre l’hépatite A est recommandé ; personne n’est à l’abri d’une mauvaise alimentation.

En fonction du type de séjour que vous souhaitez effectue, il est préférable de prévoir un petite trousse à pharmacie aussi complète que nécessaire.



Office de Tourisme de Roumanie

www.guideroumanie.com


info@guideroumanie.com





Date

Dimanche 23 Avril 2017

 

Heure

Paris :  15h46

Bucarest : 16h46